6538-2.jpg

« Quand une musique accepte de se laisser résumer par une formule définitive, elle envoie le signe qu’elle est morte. Ce qui est merveilleux avec les arts vivants comme le Tango, c’est qu’ils nous compliquent encore et toujours la tâche de les définir ! » . Gustavo Beytelmann.

Depuis nos débuts en 2009, notre musique se place au cœur du questionnement auquel le Tango se trouve confronté depuis des décennies : quelles représentations actuelles donner aux matériaux anciens et hérités ?

 

www.respirotango.com

2020 © Sebastien Innocenti. Tous droits réservés. All right reserved